Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Chorus 3.

Je suis allé au fort Napoléon – ce fût bon Du jazz à tout péter – j’ai dépensé une fortune en bière Leffe et Despérado (pour homme désespéré d’avoir perdu un amour ou une amitié) dans mon cas – c’est un peu les deux tellement tu me manques. Et plus les...

Lire la suite

Une soirée.

A l’heure des ennuis – piaule de je ne sais pas qui – pas trop grande – je crois – enfin je ne sais pas trop – y’a trop de fumée – deux filles dont une qui ressemble à Aline. On s’assit très vite parce que la passion n’y est pas – alors – plutôt que de...

Lire la suite

Chorus 2.

La mission – le seul but de tout homme sur cette putain de terre c’est devenir simple et pur - La virilité n’est pas celle des soûlards – la virilité c’est la pureté.

Lire la suite

les mots de mon pote pendu.

j'écoute sombrer les mots de mon ami dans cette chambre aux volets clos il plonge ne se noie pas remonte à la surface re-plonge médicaments et détresse et deuils écrits noir sur blanc blindé par la canicule mon chat fait la sieste à l'abri des octaves...

Lire la suite

Saisie.

elle cueille saisie l'amer poubelle saisie ivre rires vautrés sur le carrelage saisi froid marbré nulle à chier cette croix saisie ambrée pousse la redingote saisie macabre - l'histoire se veut réelle.

Lire la suite

Le coeur battant.

je resplendis dans un nouveau souffle de vie - à l'angle de la rue le vent s'engouffre comme un changement de décor - je me sens décapité par un soleil de braise - chaque rue suffit sa peine - il n'est pas trop tard pour renaître des cendres des anges...

Lire la suite

Elle balafre des mots.

elle balafre des mots des pissenlits jolis des ricanements dans l'air inconscient de l'été - il y a eu des pleurs au milieu des touristes blasés de la beauté de la nuit du roulis des vagues du tapage nocturne de la ganja qui tourne dans l'herbe autour...

Lire la suite

fulgurances du jeudi.

Cet homme est mort sur le toit de son immeuble il voulait compter les étoiles il n'est pas arrivé jusqu'au bout elle pleure en secousse en sortant du bus elle est déçue par la vie elle dit le mp4 dans les oreilles elle écrit des poèmes pendant ses heures...

Lire la suite

Vers la sortie.

je prendrai le meilleur de ce qui reste à becter les jambes allongées comme des cigarillos dans leur boîte - elle me dit merde bouge-toi je ne lui dis rien j'approuve le sens du silence et repars de plus beau dans mon délire à fricoter avec les démons...

Lire la suite

Cramer.

ça fait mal quand l'estomac se gondole et rétréci - je le sens tout de suite - ouais je guette l'instant où ça pousse à l'intérieur - ce petit frère de mort - juste un léger vertige - un tremblement bancal qui me pousse en avant - ou alors sur le côté...

Lire la suite

1 2 > >>