vite au néant.

Publié le par BUK

on m'attache
je ruisselle
j'hurle
à la lune
dépravée

j'ai cuvé
sur l'oreiller
à descendre
des persiennes -
à triturer
des lampes de chevet.

on arrache mon coeur
le brandissant au néant
un grain de poussière
dans la mécanique
un ongle incarné
dans une vie
morne à souhait.

Commenter cet article

whore 22/06/2009 11:38

j'hurle à la lune dépravée...
il claque bien ce texte et les images sont yes
fait mal....