Echappé.

Publié le par BUK

par mille fois
comme déséquilibré
j'ai tenté d'échapper
au vent

mille goulées
mille volutes
parties dans l'air
innocent

j'inonde le sol
de mes doigts
de feuilles
je fourmille

inlassablement
jusqu'au dernier
grain de sable
épluché

parfois monotone
sombre et odorante
parfois drôle
insouciante et convulsive

la vie bat son plein
dans ce corps
qui digère ce qu'il lui reste
d'air et de vie.

Commenter cet article