photos d'oeil.

Publié le par BUK

Je commençais un peu à m'évanouir, d'où cette sensation de calme, une certaine plénitude, enfin quelque chose que je n'avais pas ressenti  depuis quelques temps, la putain de plénitude. Chari-vari de rires aux éclats, de pas de danse, de cris, de marmailles folles courant  partout, tout autour, des cigarettes qu'on allume et des bières que l'on vide vite fait, le téter du goulot. J'étais comme en apesanteur mais mes pensées étaient ailleurs, le pire, c'est que je ne saurai dire où exactement. Comme un infortuné les poches pleines de billets déambulant entre les ombres titubantes de la nuit. Des lumières un peu partout. Beaucoup de lumières un peu partout. Des lumières vives et des sons ivres dans la nuit. Un début d'été charié au Panthéon de ma solitude. Quoi dire d'autre ? Que je me faisais chier ? Pas exactement. Le reste, du traveling de l'oeil. Partout où mon regard se posait, en garder une trace, une goutte de mémoire insoluble, quelques clichés à la Hervé Guibert, quelques fulgurances captées ici, là, devant, derrière, sur les côtés. Une jupe jaune au vent, des cliquetis de briquets, un joint qui passe de main en main, les rires surtout, un million de rires différents difficiles à canaliser dans tout ce flot que l'obscurité emporte. Des ballons, des couvertures, des sacs, des flashs, beaucoup de flashs et de la musique de partout, petite ivresse tourmentée, de la pelouse jusqu'aux gravillons, des gravillons jusqu'à l'asphalte. Des corps, des paroles mêlées, pas toujours cette voix dans le corps qu'on imagine, le regard est furtif, discret, rapide, sur le vif, je voulais tout capter, tout voir, tout ressentir, aller au bout de ma fatigue. Rentrer chez moi avec des éclats de Manset dans la voiture,  monter les escaliers avec des lambeaux de mémoire et les garder en moi pour la fin de la nuit, pour toujours. Etre riche de tout ça.

Commenter cet article

Alligators 427 28/06/2009 18:55

ecaliers (t'as oublié le "s" ! )

tu sais quoi?
tu aurais dû prendre tes pastels et nous faire des couleurs de tout ça !