Janis.

Publié le par BUK

Le flash trépidant jusque dans la pupille
le moindre souffle repu de clics
je la voyais bouger sur scène
comme une enfant désarticulée - à l'agonie
hurlant comme personne son vieux blues
décadent - aride
sa crinière de lionne sauvage
basculée dans le néant de la musique
de gauche à droite de droite à gauche
devant derrière - savamment dispersés autour d'elle
les musiciens le nez sur leurs instruments
pas défoncés mais déjà ivres avant d'atteindre la scène
appliqués - une note après l'autre - un accord puis un autre
le riff bien calé au coeur -
Elle portait des habits de bohémienne hippie shootée
les yeux à l'affût des cris - le regard portant très loin
dans les tribunes - gros plan - elle se recoiffe avec son micro
tout électrise son corps
ses babouches dorées made in Alger -
dans ses petites rues où l'ombre se fait rare - où les
fumeurs de narguilés la regarde avec curiosité
comme une bête de scène et de vie - traçant sur son passage
le sillon indélébile de l'envie - sa minuscule poitrine sous
sa tunique - juste son coeur.







Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lunatik 16/08/2009 22:33

Rhââa !!J'adore Joplin.Move over, Half moon, Bobby Mc Gee...