Perdu.

Publié le par BUK

rien ne s'efface - la paupière
est douloureuse
rien ne se perd dans
le tohu-bohu du boulevard
le soleil blanc
frappe comme une teigne -
direct dans la pupille
qui vacille en une fraction
de seconde infinie -
la cornée est en miette sous
une pluie de confettis
dans ma tête -
cela dure
je suis comme hébêté -
à l'angle du trottoir d'en face
un business man
me fait un doigt en sortant
de sa limousine noire
je ne l'envie même pas
je tourne les talons
et je continue mon chemin.

Commenter cet article