Dans la cour.

Publié le par BUK

je tire
sur ses pétales
elle me dit qu'elle n'a
même pas mal



y'a urgence au fond de la cour - les herbes folles me rendent fou - je suis bien je suis mal - c'est un refrain qui me ressemble bien - impossible de couper avec un laguiole - le bois d'olivier en rigole et je pleure doucement lorsque que l'ombre s'ennuie - elle rit aussi - et je passe mes après-midi à dévaler des voies lactées enfumées - je les achève du bout des doigts dans le cendrier - il est même pas seize heures quand elle rentre ébahie d'une journée à trimer - je n'ai fait que regarder les fleurs pousser - à m'injecter de la merde dans les veines et dans les poumons - elle monte se coucher quand le soleil descend - laissant encore une couche de vide supérieure à la banalité de mes jours - le silence sous le parasol fané - c'est la soirée qui commence  et ça risque d'être encore pire.

Commenter cet article