Nuit.

Publié le par BUK

le triste
tire sa
révérence
se racle la gorge
d'un glaviot rance
s'incline sous le poids
de la dépression qui le ronge
il est trop tard dans la nuit des songes
quelques miaulements de chats et des balbutiements
d'un souffle meurtri enseveli par cette nuit trop belle pour être perdue.

Commenter cet article