A bout de force.

Publié le par BUK

à bout de force
les ongles enfoncés dans l'écorce
je ne marche plus je rampe
en descendant les escaliers
je m'accroche à la rampe -
je veux voir l'anéantissement
de mon être - et puis
et puis sa renaissance -
à force d'explorer les tréfonds
je me morfonds et ça pue les gouttes
qui perlent à mon front -
les rides font des rigoles mais je ne ris plus
je reviendrai à vous le coeur décharné
et le poing vengeur je pourrai vous dire
d'où je reviens et combien j'en ai chié
pour revenir .

Commenter cet article