A la benne.

Publié le par BUK

on m'a balancé dans une benne
à ordure - un matin clairet
je sentais mauvais
les rats m'ont rongé -
pas de frein pour la patinoire
c'est toi ou moi face à face
sur le périph' à deux cent
la gueule enfarinée de l'autre
plein phares en éclairs frileux -
le thermostat du réfrigérateur à flanché
ça lui apprendra à vouloir me congeler vivant
mort dedans
la lente dégringolade -
j'ai usé les rats les cloportes avec mon terrible bagout
les petits vers je les ai croqués
crus - secs - goulûment
sans faire de fricassée
parce que j'en avais pas l'occas' -
à danser comme un fou dans cette benne
malsaine de sentiments avariés.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article