Césaria's blues.

Publié le par BUK

j'écoute le blues de Césaria
titubant sur une mélopée
de sentiments -
il fait nuit je suis à l'agonie
j'ai mal
je ne sais rien dire d'autre
que ça ne va pas  -
rien ne va dans ce monde à la con
mais Césaria ondule très paisiblement
elle chante la terre et la misère -
alors pourquoi devrai-je me plaindre
à tue-tête dans les toilettes de mon dégoût
mais il n'y a rien à faire -
je la porte dans mon coeur depuis tant d'années
comme ce blues mâtiné de cuivres épais de violons
fugaces - des guitares galopantes  et des accordéons divins
je regarde le spectacle de ce monde que je déteste et que j'aime
en même temps - de ma fenêtre de torpeur -
ça fait tout chaud dans les veines - comme un coussin
de soleil sur la poitrine - je m'accroche à la rambarde
je crie à l'intérieur pour ne pas écorcher la beauté des chansons
belles à crever - un soleil éclatant très haut dans le ciel
maintenant je la vois radieuse dans mon vague à l'âme.

Commenter cet article