Chorus 19.

Publié le par BUK

C’est un jeu d’enfant

je vous salue Marie

pour eux je suis le curé

curé-bonne-pomme

et ils s’embrassent devant moi

et je ne dois rien ressentir

je suis curé

curé pour la bonne cause

les embrassades – les cérémonies

sont jouées aux échecs

si je gagne je quitte le rôle de curé

je gicle la robe noire et la croix en bois

et je deviens le futur mari de la voisine

qu’a une belle bouche

et si je gagne cette putain de partie d’échecs

je l’embrasse goulûment

et c’est l’autre qui fait le curé

le discours ne dure que trente secondes

et le baiser plus de cinq minutes

avec la langue qui tourne et tout

juré – craché

si je perds je reste curé

vu que j’ai perdu la première fois

et que je suis plutôt nul aux échecs

que je ne suis pas une grosse tête

ni le premier de ma classe

mon père n’est pas journaliste

mais je sais ce que je veux faire

je veux embrasser cette fille

et lui mettre la main où je pense

et il me bat à chaque fois

je ne trouve pas ça drôle

je les vois qui s’embrassent

comme ça devant moi

et moi je récite des sermons auxquels je ne crois pas.

 

 

Commenter cet article