La petite idée.

Publié le par BUK

Toutes ces jérémiades pour de si tristes bravos

cette terre qui se tasse sous les poids lourds des chevaux

je ne reviendrai pas là où je me suis senti si mal

l'idée va son chemin sinueux comme une veine bleue

que le petit sabre voudrait effleurer

ce petit monticule de chaire sauvage

juste avant l'orage

me remettre à l'ouvrage

fulminer comme je ne sais plus qui

le mégot chauffant l'ongle et la peau

 

la petite idée fera son chemin

elle fera même sourire le malin

pour un précieux mensonge

avalé comme une mièvre lampée

l'eau de vie ne suffit plus à mon tourment

ça craque de partout lorsque je tourne le volant.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article