Le petit sabre.

Publié le par BUK

J'avais un petit sabre

dans la poche de mon Jean

tout juste bon à user le tissu -

couper les ponts

sectionner les tendons -

avec tout ce sang qui court  partout

aux travers de mes hémisphères -

je me coupe avec l'arrête d'un hareng

je n'en ai plus pour très longtemps

à me dépeindre jour et nuit

au milieux des guirlandes sanguinolentes -

l'hiver m'a mis un revers dans la gueule

l'hiver m'a mis un revers dans la gueule

même si le loup ne hurle plus

ce n'est qu'un fracas de plus -

une pissotière à enjamber

un amour à abattre

de tout ce sang mêlé.

Commenter cet article