Raoul.

Publié le par BUK

Raoul les songes

c'est pour une prochaine vie

où en es-tu avec ta productivité ?

le néant a cessé de déblatérer son silence

le voile souffle sous ce vent

battant comme un tambour du Bouroundi

il n'est plus question d'épargner les enfants

ce seront eux d'abord - qui seront dans l'eau

à mariner leurs mauvaises pensées

ne parlons pas des femmes - ce ne sont plus

que de sirènes sirupeuses qui flanchent à tribord -

la pensée Raoul ne vaut plus rien

pas un poil de chien

même divin - il faut taper dure dans le mur

et évacuer les gravas avec tes dents -

le chantier est dans ta tête mais autour de toi

ce n'est plus la fête - pas le temps non plus

de badigeonner cette toile qui moisie au fond de la cale

un de ces jours il faudra t'intéresser au moteur

parce que d'après mes constations c'est le bordel partout

alors éteint ton joint et coupe ta caméra

fait passer ton caca qui nage vaguement dans ton sceau

par dessus bord - prépare les clous et les planches à raboter

fini les pinceaux précieux et le fusain sur les pages

il est temps mon gars de te mettre à l'ouvrage.

Commenter cet article