Seul.

Publié le par BUK

Seul

pour réveiller les sages

le silence me met

à l'ouvrage

redorer ma page -

seul

à remuer

ce tohu-bohu

funeste -

seul

à patauger

sur le parquet

ciré -

luisant

comme un jour sans fin -

énumérer

sur les doigts

de mes mains

mes amis

terriens.


Commenter cet article