Un faux silence.

Publié le par BUK

un faux silence s'est caché

dans la house de ma guitare

qui hurle la nuit

de toutes ces notes manquées

brisées par un blues en ré

à reveiller les morts

une forteresse immaculée

se dresse comme un simple mur

j'ai largué mon armure

pour un habit de clown

mais un clown c'est toujours triste

la salle est pleine mais le rideau ne s'ouvre pas

la salle est pleine de faux mensonges

il n'y a que de la boue sur ce mauvais sentier

depuis qu'ils ont flingués les arbres ce n'est plus pareil

la sombre musique du sommeil me réveille

comme un murmure fait de brisures sereines

dès que je touche le sol - je m'ébroue

j'abdique en silence - retour au tourment.

Commenter cet article