Le dessin inachevé.

Publié le par BUK

je souffle sur la bougie
comme elle
maigrie à vue d'oeil -
l'aube écarlate
éclatera sa pupille
le jour apparaîtra sur
son visage -
encore  un dernier trait -
un ultime délié -
cette enfant chétive
et lasse s'écroulera de
sommeil et de fatigue -
le front posé sur son
avant-bras droit -  et le dessin
ne sera jamais terminé.

Commenter cet article