Je perds.

Publié le par BUK

je perds haleine
je perds pieds dans les méandres
je me perds
je me pends à la vie
avec un ronron à l'unisson
des plages du vide -
j'aime l'exaltation de ma solitude
je nourris des petits animaux secrets
dans ma tête - de temps en temps
je passe par le cimetière pour te faire
un signe - je passe devant notre banc
je m'asseois je fume une clope au vent
et je me dis que je serai de l'autre côté
du long mur qui serpente la route du lycée
que je verrai toujours cette étudiante
pâle aux cheveux longs passer à côté de la maison -
elle me racontera alors de drôles d'histoires
sur le sacrifice des hommes et sur l'avenir du monde
et peut-être qu'elle ne me racontera rien en passant
juste un signe de la croix de la main
douce et frêle sous un soleil de plomb.

Commenter cet article