Poème de nuit pour Maddy.

Publié le par BUK

Chopin te va bien
des ribambelles
des prairies merveilleuses
au milieu de ta nuit
petits pleurs perdus

le crayon n'arrête pas sa course
sur le pauvre carnet moleskine
crevé de mots d'hiver - de printemps
et d'été

la nuit s'éternise
Chopin en boucle
des effluves d'huiles
des pinceaux à nettoyer
des fusains, pastels un peu
partout sur le bordel de la table de travail
deux heures peut-être trois
la cafetière reprend son souffle
pour une autre tasse
pour une autre esquisse.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alligators 427 02/07/2009 01:00

waouh!alors là je suis super touchée par ton poème!
elle a l'air chouette cette Maddy! :)

merci

beaucoup beaucoup

BUK 07/07/2009 18:18


c'est toi qui m'a balancé Chopin dans les portuguaises ! j'ai passé la nuit avec lui ! merci à toi amie fidèle !